Saint Sebastien le nouvel album de France de Griessen !

Le nouvel album de France de Griessen, Saint Sebastien sortira le 20 Janvier prochain !

France de Griessen 2013
© Richard Dumas

Il y a quelques mois je vous parlais de cette artiste complète qu’est France de Griessen. Le 20 Janvier prochain sortira Saint Sebastien, un album réalisé par François Maigret aka Shanka, co-compositeur, et enregistré par Alexis Berthelot aux studios G de Brooklyn.  Retrouvez le carnet de bord de l’enregistrement sur Longueur d’Ondes.

La suite de Electric Ballerina est un ensemble à  la fois doux, romantique, brisé, mais aussi colérique, orageux et puissant ! A ma première écoute de Saint Sebastien j’étais tellement plongée dans l’univers offert que je n’ai pas su prendre une seule note. Il m’aura fallu arriver à la troisième écoute pour enfin prendre du recul par rapport à ce monde et écrire à propos de ces 15 titres.

France de Griessen 2013
© Richard Dumas

L’album s’ouvre sur une jolie chanson d’amour calme avec des arpèges, on peut distinguer la voix de François venant se mélanger à celle de France donnant un impact plus important aux paroles. La batterie clair qui s’invite donne un rythme un peu plus soutenu comme si la chanson allait en crescendo  les paroles passent au Français sur « Pour toujours tendre jamais glacé, Mon cœur vers toi s’est penché » suivit d’une guitare saturée donnant une fin puissante à Skin and Stone, permettant ainsi à l’auditeur de se laisser aller sur cette fin instrumentale. Le morceau suivant se fait plus orageux, plus colérique avant de passer à nouveau sur du calme. Les Oiseaux offrent un texte mélancolique, et triste. Pour ceux qui ne le savent pas encore, France est dotée d’un grand amour pour les pigeons et c’est sans surprise que ce texte est empli de force. Cependant ici, les oiseaux peuvent s’apparenter à des êtres humains. « J’ai mis dans une boîte, Mon cœur d’enfant ». Le refrain « Laisse-moi te dire encore, Tout ce que tu n’es pas, Laisse moi te dire encore, Ce que tu oublieras, Les oiseaux ne meurent pas, Les oiseaux ne meurent pas, Les oiseaux ne meurent jamais, Les oiseaux comme toi et moi » peut se rapporter au fait que la musique, le monde et les textes qui sont ici partagés et qui ont été partagé auparavant permettront qu’un fil de vie soit éternel à travers tout ceci. Le mélange guitares saturées/claires ainsi que la batterie claires permettent de porter le texte efficacement, et sans artifices. Queens and Kings offre un son plus rock, guitare et percutions claires avec une explosion du rythme. Étrangement à l’écoute de ce morceau j’ai eu une pensée pour ce que fait Charlotte Gainsbourg.

France de Griessen 2013
© Richard Dumas

Je Ne Saurais continue sur la lancée rock mais cette fois-ci un des micros dont le journal de bord parle, fait son apparition pour donner du grain à la voix de France, on le retrouvera d’ailleurs par la suite dans de nombreux morceaux. Nous poursuivons avec Sebastian, toujours la présence de ce micro sauf pour le refrain où la voix claire de France refait son apparition. Le morceau monte en puissance grâce aux guitares avant de retomber dans le calme apportant avec lui des sons de tambour comme s’ils accompagnaient quelqu’un à la potence ! Plus tard nous retrouvons I Thought I Had, une piste mélancolique et calme où une guitare acoustique accompagne la voix fragilisée de France et les choeur de François. Une chanson puissante, brisée, une chanson où je me reconnais dans les paroles, un vrai coup de coeur pour moi. Ensuite vient la surprise de l’album, un morceau instrumentale qui ravira les amateurs de blues comme moi, Guitar Decay. Peut être est ce à force de côtoyer un Beatboxer mais j’ai l’impression dans ce morceau d’en entendre un. Choose Again et Looking For Gold annoncent un immense potentiel en Live. Ce dernier titre a d’ailleurs été habillé d’un clip réalisé par Benoît Lelièvre, tourné entre Los Angeles et Santa Monica. Je vous laisse le découvrir :

Vous l’aurez certainement compris, pour moi cet album est un véritable coup de coeur et j’attends avec impatience de voir si mes espérances seront rendues en live ! Je m’étais régalée avec les précédents opus et j’ai bien l’intention de vivre à nouveau un concert de France en me plongeant dans cet univers.

France de Griessen 2013
© Richard Dumas

Je vous rappelle qu’il faudra attendre le 20 janvier pour vous procurer cet album. vous pourrez aussi voir un t-shirt unisex créé en édition limitée en collaboration avec le créateur de mode Naco-Paris qui sera mis en vente en même temps. Dans le Digipack vous retrouverez les textes écrits à la main et accompagnés de dessins et d’aquarelles, les photos de Richard Dumas le tout dans un livret de 20 pages. Je vous souhaite une bonne attente, et n’hésitez pas à venir donner votre avis lorsque vous aurez pu écouter Saint Sebastien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s