The Dukes : Smoke Against The Beat

The Dukes revient avec un nouvel album, Smoke Against The Beat, le 16 Juin prochain, on vous en parle !

1526221_625682084146951_337197180_n

 

Né en 2010, The Dukes est composé de Greg Jacks (Superbus) à la batterie  et Shanka (France de Griessen, The Holmes, ex-No One is Innocent) au chant et la guitare. Après un premier album, Victory, sorti en 2011 le groupe part en tournée durant deux longues années, notamment en support de The Subways. Se posant la question d’un nouvel album, le duo s’entoure de Jamie Candiloro à la production (The Eagles, Willie Nelson, Ryan Adams, …) et Steven Galtera à la basse et aux chœurs (déjà présent sur la tournée) pour enregistrer Smoke Against The Beat qui sortira le 16 Juin prochain. Nous avons pu l’écouter pour vous avant sa sortie, nous vous livrons nos impressions sur cette pépite !

Ce deuxième LP révèle une basse dominante suivie d’une batterie marquant le rythme, le tout accompagné d’une guitare le plus souvent saturée. Parfois les textes sont simplement chantés, parfois hurlés, à deux ou seul, mais chacun dégage un sentiment de colère sourde et une envie de se lever pour entreprendre une révolution, à titre personnel ou à grande échelle, l’auditeur est libre de choisir.

Tandis que certains titres vont nous faire penser à des groupes de la même trempe comme Genius avec Linkin Park, The Great Escape avec Queens Of The Stone Age ou encore  The Tyrant face à The Hives avec ses guitares saturés, son chant et ses percus de bois. Nous aurons été amusés de penser à Glitter & Pain de SexinSpace en entendant l’intro de Daisy’s Eyes, morceau pouvant être apparenté à une balade avec son piano sur les ponts et la voix clair de Shanka. Plus loin, Alive n’est pas sans rappeler une certaine musique que Tarantino affectionne particulièrement dans ses films et qui sera reprise plus tard par les Black Eyed Peas. Avant celui-ci nous passons aussi sur Gold Digger, titre plus Blues/Rock  où se mélangent dans une parfaite harmonie piano, guitare, batterie, et synthé, avec l’usage d’une déformation de voix, une musique faisant penser aux vieux morceaux de Gorillaz, puis, qui s’envole avec des guitares saturées ! L’ouverture avec Just In Case permet de nous plonger dans l’univers d’un vieux groupe Américain tel que The Offspring avec une basse bien présente et des envolées de guitares. Quant à Black Hole Love, c’est un morceau rythmé, rapide avec du gros son mais aussi de l’harmonica, le tout savamment orchestré, taillé pour le live, cette chanson incitant à pogoter et sauter. Autant vous dire que nous avons hâte de la découvrir en live ! Nous retrouvons aussi The Grey People dont nous vous parlions en Janvier suite à la sortie de son clip en Stop Motion entièrement dessiné par Shanka, leur bon son underground et rock ne nous déplaîsant toujours pas !

 

Si comme moi vous avez grandi avec une culture Surf/Skate, vous trouverez à travers ce second album des bases qui vous ramèneront à votre enfance et adolescence, vous faisant penser à des groupes comme Nada Surf, Queens of The Stone Age, The Offspring, Blink 182, Sum 41 et même les Foo Fighters ! C’est donc un album à écouter sans modération, et, qu’importe le volume, vous aurez toujours du plaisir dans les oreilles !

Voici un teaser de ce qui vous attend en live :

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s