[Review] Sticky Boys – Make Art

Nous vous présentons Make Art le nouvel album des Sticky Boys qui sortira Lundi 29 Septembre !

Sticky Boys

On vous en parlait il y a quelques temps, le trio Parisien Sticky Boys revient après deux ans d’absence, avec un nouvel album qui sort le 29 Septembre prochain : Make Art.

Plus profond et personnel que leur premier album This is Rock’n’Roll sorti en Avril 2012, Make Art reste tout de même dans la lignée de son grande frère, la première écoute nous ramenant immédiatement à nos vieux albums de Motörhead, groupe auquel ils ont été comparé à de nombreuses reprises, mais ce n’est pas tout. On peut aussi les rapprocher des terribles Volbeat et du grand Alice Cooper, notamment avec la vague impression de nous retrouver plonger à l’un des concerts de ce dernier. Une chose est sûr, si vous aimez les lignes de basses dominantes, une batterie claire, des guitares parfois saturées, des solos de dingues et des refrains entêtants, Make Art est fait pour vous !

L’album s’ouvre avec le premier single, Mary Christmas, dévoilant une introduction qui n’est pas sans nous rappeler Téléphone mais de manière accéléré. High Power Thunder quant à lui nous ramènera à nos souvenirs de concerts dont Alice Cooper comme nous le mentionnions précédemment, les rythmes déchainées de la guitare nous rappelant incontestablement certains des titres de la légende. On retiendra d’ailleurs le solo de guitare qui permet une belle évasion. Puis, les rythmes cavaliers de Bad Reputation nous interpellent, incitant aux pogos. Tiendrons-nous au fond de notre siège jusqu’à la fin de l’écoute ? La réponse est non ! On est encore loin de la fin et le titre suivant, My Future in Your Hands, signe notre coup de coeur, mélodie et paroles entêtantes dégageant un certain sentiment de puissance, d’amitié mêlé à une envie d’aller de l’avant tout en profitant de la vie sans fioritures. On poursuit avec The Game is Over et son rythme de batterie rapide, soutenu par la guitare en palm mute alors qu’entre temps Mrs Psycho a tiré l’alarme de rappel des morceaux d’Airbourne tandis que Juicy Lucy nous renforce dans l’idée d’un album taillé pour le live, les paroles « Take me, Take me to the top » nous transportant immédiatement. Et pour clore le tout, le titre éponyme à l’album Make Art, nous offre une introduction composée de la voix d’Alex sur un fond de guitare en palm mute avant d’exploser avec des riffs saturés entremêlés à la batterie et la basse. On peut même vous dire que comparé au reste de l’album, le titre apparaît comme « calme ».

Si le trio nous rappel les belles années du rock, il nous donne également une terrible envie de découvrir ces nouveaux morceaux taillés pour le live. Composé seulement de 11 titres, oui seulement, car frustrés nous sommes obligés de suivre l’écoute avec le premier opus avant de nous rendre compte que c’est un Live qui nous manque !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s